Trouver un kot

/Trouver un kot
Trouver un kot2018-01-21T10:15:25+00:00
Trouver un kot sur MyKot

Pourquoi passer par MyKot pour trouver votre kot ?

Une coalition forte entre la PLE et les acteurs de l’enseignement supérieur à Bruxelles

La PLE rassemble la quasi totalité des institutions d’enseignement supérieur francophones à Bruxelles afin de centraliser les offres de logement étudiant, mais aussi d’alléger les différents services dédiés dans chaque école. Derrière ce partenariat, un partage essentiel de données précédemment détenues par les différents services logements et gérés séparément. Aujourd’hui, grâce à cette coalition forte, les données relatives aux logements de bailleurs privés, sont partagées sur une seule et même plateforme : la PLE. Ceci n’aurait évidemment pas été possible sans l’accord et l’appui du Gouvernement de la Région de Bruxelles-capitale mais aussi de nos partenaires dans le secteur de l’enseignement supérieur : de ton école.

Notre but : rassembler toutes les offres de kots à Bruxelles sur une même plateforme : MyKot.

Un kot, version 3.0.

Outre la centralisation de l’info relative aux kots :  MyKot offre de nombreux avantages : accessibilité 24h/24h, gratuité et fonction de recherche adaptée aux étudiants ! Plus besoin d’intermédiaire : accès direct aux coordonnées des propriétaires, indépendance, possibilités de recherches nettement améliorées et optimisation de l’information

MyKot, un service qui met tous les étudiants sur le même pied d’égalité 

Là où précédemment, les étudiants de telle ou telle institution d’enseignement supérieur à Bruxelles n’avaient pas tous (du moins par le biais de leur école), accès aux mêmes données, l’outil web de la PLE entend inclure tous les étudiants en leur offrant la même base de données de logements et les mêmes outils de recherche. Que vous soyez inscrit à l’université, dans une Haute école ou dans une école supérieure des arts, les logements étudiants de la PLE sont variés et entendent améliorer le quotidien de tous les étudiants bruxellois.

Une précieuse aide quant aux aspects législatifs grâce au recours au bail type

Qui n’a jamais douté des termes juridiques adéquats à faire figurer dans un contrat de bail ? Pour gagner du temps et épargner vos questionnements, la PLE propose un bail-type homologué, dont les champs sont générés automatiquement grâce au formulaire que vous complétez en amont.

Questions fréquemment posées par les étudiant.e.s sur MyKot

F.A.Q. Étudiant.e.s2018-01-21T10:14:17+00:00

MyKot est le nom du site de mise en location de logements étudiants, accessible via la page d’accueil de ce site, c’est le projet de la Plateforme logement étudiant, une ASBL soutenue par le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale ainsi que par la quasi-totalité des institutions d’enseignement supérieur à Bruxelles (Universités, Hautes Ecoles, Ecoles supérieures des Arts).

Quand on parle de MyKot, on parle du site de mise en location de logements, quand on parle de la PLE, on parle de l’association à l’origine de ce projet.

Non il ne faut pas passer par l’équipe PLE. En principe, si le propriétaire a bien rempli son profil, ses coordonnées se trouveront dans son/ses annonces (en bas à droite) à partir du moment où vous êtes inscrit en tant qu’étudiant.e sur le site (c’est gratuit !!!). Toutefois, cela arrive qu’il ou elle oublie de remplir ces données malgré nos rappels. Si c’est le cas, passez nous un coup de fil au 02/650 43 56 ou envoyez-nous un mail à info@ple.brussels  et nous nous ferons un plaisir de vous transmettre l’adresse mail avec laquelle le propriétaire s’est enregistré.

Oui. Lors de l’inscription, votre lieu d’études vous est demandé mais ce n’est pas un champ obligatoire. Vous pouvez donc vous inscrire sur MyKot et chercher votre kot sans être régulièrement inscrit en tant qu’étudiant.e. Toutefois le propriétaire vous demandera peut-être des preuves de votre inscription ultérieurement.

Non. Dans la recherche, sur la page d’accueil de MyKot, il suffit de cliquer sur « rechercher » pour obtenir tous les kots disponibles. Il ne faut pas forcément choisir de critères au préalable. A vous de sélectionner ensuite entre tous les kots proposés, en fonction de la proximité de votre lieu d’études (ou tout autre critère que vous pourriez juger plus utile). A l’inscription, ce champ n’étant pas obligatoire, vous n’en aurez pas besoin pour finaliser la procédure (et ainsi avoir accès aux coordonnées des propriétaires !).

Oui mais chacun.e son bail. Notre politique est la suivante : un kot = un.e étudiant.e = un bail. Si vous trouvez plusieurs kots dans le même immeuble ou plusieurs chambres dans le même appartement avec un partage des communs, ce sera une colocation de fait, mais chacun.e est responsable de sa partie via son propre bail. Cela peut éviter d’être tenu.e responsable de dégâts que vous n’auriez pas commis. De plus, la colocation comme on l’applique communément (plusieurs personnes signent un même bail) n’est pas bien encadrée par la loi en termes de bail étudiant et la législation est en train de changer et de se préciser. Nous avons donc préféré garantir une certaine sécurité.

Si vous avez déjà votre cokotteur/teuse, n’hésitez pas à le signaler lorsque vous contactez le propriétaire.

Plusieurs options (avec + ou – d’infos) : soit directement dans les résultats de votre recherche via les annonces portant le même titre (les titres correspondent aux adresses, seule la référence du kot change), soit dans les annonces mêmes tout en dessous il y a un tableau qui s’intitule « autres kots dans cet immeuble », soit via le tableau « caractéristiques » dans les annonces, vous verrez à combien de personnes les communs sont partagés. Nous vous conseillons de combiner ces différentes méthodes parce qu’elles vous donnent différentes infos.

Les charges fixes sont celles qui s’élèvent tous les mois au même montant. Les charges variables sont celles qui dépendent de votre consommation et qui peuvent faire l’objet d’une réévaluation. Parfois, les charges fixes peuvent aussi être réévaluées. Elles sont aléatoires et ces informations sont remplies librement par le propriétaire. Un type de charge peut être considéré comme fixe dans une annonce et variable dans une autre. Bien sûr, plus le logement est grand plus vous devrez consommer d’énergie (électricité, chauffage, etc.) et plus vos charges augmenteront. Dans certains cas, les charges sont comprises dans le loyer. Toutefois si quelque chose ne vous paraît pas clair, nous vous encourageons à contacter le propriétaire pour lui poser vos questions ! C’est avant tout pour plus de transparence que nous avons fait cette distinction sur notre site afin d’éviter les coûts cachés.

La chambre d’étudiant se situe chez le propriétaire ou dans un appartement aménagé avec plusieurs chambres (kots). La différence essentielle réside dans les commodités partagées alors que pour le studio, elles sont privatives (SDB, Toilette, cuisine).

A partir du mois d’avril, les kots en ligne sont ceux disponibles pour l’année académique suivante. Toutefois, le contrat de bail étudiant classique dure normalement un an, dès lors si vous êtes précoce, vous pouvez toujours « réserver » un kot qui vous intéresse pour l’année suivante. Si vous avez un coup de coeur, n’hésitez pas à contacter le propriétaire pour savoir comment il s’est arrangé avec l’actuel locataire.

Votre premier contact restera toujours votre lieu d’études compte tenu du fait que chaque institution a sa propre politique et ses solutions en la matière. Toutefois, s’ils ne peuvent vous aider en matière de logement, sachez que sur MyKot il existe une option « location de courte durée » que vous pouvez cocher directement sur la page d’accueil. Si vous n’êtes pas certain.e que la période convienne au propriétaire, contactez le.

Le mieux est toujours de vous adresser au service logement ou au service social de votre lieu d’études. Il existe d’autres solutions comme l’Agence Immobilière Sociale Étudiante qui peut vous trouver un kot à louer 30% moins cher que les prix du marché, sous réserve de prouver vos revenus. Appelez nous pour obtenir plus d’informations à ce sujet.

L’équipe de la PLE vérifie toutes les annonces avant de les publier sur MyKot. Toutefois, il arrive que certains propriétaires effectuent des modifications après notre validation et vu le nombre d’annonces présentes sur le site nous ne pouvons pas tout voir. Dès lors nous comptons vivement sur vous pour nous faire part de vos éventuels doutes. Contactez nous sans hésiter.

Ne signez jamais un contrat qui ne vous parait pas clair ou pas correct ! La PLE a mis en ligne un contrat de bail étudiant homologué, consultable ici. Nous encourageons les propriétaires à l’utiliser, toutefois nous ne pouvons pas les obliger à le faire. N’hésitez pas à comparer le bail qui vous fait douter avec celui de la PLE et/ou à vous adresser à vos parents et/ou à nous contacter !

Il y a discrimination lorsqu’une personne est traitée de manière moins favorable qu’une autre sans justification objective. La législation belge interdit de traiter différemment une personne en raison de critères dits « protégés »[1], à savoir la nationalité, la prétendue race, la couleur de peau, l’état civil, l’âge, la conviction religieuse…[2] 

Ainsi, le candidat locataire qui se voit refuser un logement en raison de sa couleur de peau, de son origine, de son orientation sexuelle ou de son état civil, est victime d’une discrimination directe[3].

Un candidat locataire malvoyant qui se verrait refuser un logement au motif que les « animaux sont interdits dans l’immeuble » est victime de discrimination indirecte.

Le propriétaire qui demande à une agence de refuser de louer à un candidat locataire bénéficiant du CPAS sera poursuivi pour injonction à discriminer[4].

Le candidat locataire qui se verrait refuser un logement au motif que son ou sa partenaire présente un des critères protégés est victime d’une discrimination par association. 

Ces comportements illégaux sont passibles de sanctions tant civiles et pénales. »

[1] Loi du 30 juillet 1981 tendant à réprimer certains actes inspirés par le racisme et la xénophobie, M.B., 8 aout 1981, p.9928 ;  Loi du 10 mai 2007  tendant à lutter contre certaines formes de discrimination, M.B., 30 mai 2007, p.29016. 

[2] Il existe 19 critères.

[3] Art. 4, 6° de la loi du 30 juillet 1981 tendant à réprimer certains actes inspirés par le racisme et la xénophobie. 

[4] Art. 4,12° de la loi du 30 juillet 1981 tendant à réprimer certains actes inspirés par le racisme et la xénophobie.

__________

Si à la lecture de ces définitions, vous pensez être victime de discrimination, nous vous invitons à contacter le MRAX ou UNIA  et à nous le signaler.

Appelez nous durant nos heures de permanence téléphonique : du lundi au vendredi de 9h à 15h30, au 02/650 43 56 ou par mail à info@ple.brussels  et nous nous ferons un plaisir de vous aider.